À la découverte du Longevity Festival 2018

Lorsque la musique électronique et les arts visuels s'entremêlent, bienvenue au Longevity Festival !

Ce week-end, le Jardin des Deux Rives a vibré au son d’une belle programmation musicale. C’est juste aux abords de la frontière entre la France et l’Allemagne que s’est tenue la 6ème édition du Longevity Festival. Une belle manière de finir l’été dans un cadre plutôt idyllique sur les rives du Rhin. Petite première pour l’équipe d’Hoko, nous sommes allés à la découverte de cet événement intriguant et nous vous dressons un aperçu de ce week-end créatif.

Un événement synonyme de créativité

Ce qui nous a avant tout frappé et beaucoup plu, c’est l’aménagement du site qui se démarque grâce à différentes installations et découvertes artistiques. Les structures et la scénographie ont été judicieusement pensées et le décor s’intègre parfaitement dans la végétation naturelle de l’espace. Dès lors que nous sommes rentrés sur le site du festival, il ne nous restait plus qu’à vagabonder entre les arbres pour prendre part à un véritable parcours : les installations aux formes minimales et aux couleurs diverses signées par le duo de créatifs Newance, un « green bar » et son installation visuelle polymorphe proposée par l’association Merci Beaucoup et enfin une merveilleuse structure scénique (toujours) dessinée et réalisée par Florent Revel de l’École Nationale supérieure d’architecture de Strasbourg. Mention spéciale pour l’espace bar et restauration dont l’architecture en bois orné par un « LONGEVITY » géant rendait le décor encore plus surprenant.

Workshop et animations

Côté animations, activités et ateliers, le choix était là aussi au rendez-vous ! Première session avec des ateliers DIY de création de couronnes de fleurs fraîches proposés par Maison Magique. C’est joli et ça sent bon la nature ! Le deuxième stop s’effectue dans un espace dédié à l’initiation et la création de musique électronique avec le stand de la Longevity Music School. Mélomanes et autres curieux ont pu se glisser quelques minutes dans la peau d’un véritable DJ. La troisième étape de cette découverte se fait à l’intérieur d’un camion / bus où se cache l’exposition « MuMo » (petite nouveauté de 2018) organisée en partenariat avec le Frac Alsace. Ce dispositif mobile puise son inspiration artistique autour de la médiation et du partage. Enfin juste derrière la scène, nous avons pu retrouver une zone encadrée dédiée aux mini-festivaliers et proposant une multitude de jeux en bois géants. Pour les plus sportifs, le programme était plutôt à des séances gymnastique / élastique, agrémentées de sessions frisbee.

Une programmation musicale surprenante

Ne l’oublions pas, le Longevity c’est aussi et avant tout un événement musical proposant une sélection de petites pépites de la scène techno et électronique comme Point G, Daniel Bell ou encore Thomas Melchio. Retour sur nos coups de cœur.

De ces trois jours de festivités, nous retenons principalement la jeune artiste lyonnaise Tryphème et son live qui a littéralement envoûté nos oreilles grâce à une musique atmosphérique. Tout aussi vibrant mais quelque peu différent, à la découverte de Losoul : des rythmes entêtants alliant techno et house, mais aussi de la funk et de la soul des années 70, bref, un cocktail de musiques détonantes qui nous a bien fait bouger. Autre jolie découverte avec la première apparition de RANGEr, un projet musical mené d’une main de maître par Portable Aka Bodycode. C’était tout nouveau pour nos oreilles et l’alchimie musicale s’est tout de suite mise en place.

Tout au long de ces trois jours de festivités, les prestations proposées par les artistes et les différents ateliers / workshop mis en place sur le festival ont pu faire onduler tous les festivaliers réunis pour l’occasion. Une chose est certaine, nous on a adoré et on reviendra l’année prochaine !

Texte : Mariane E | Photographies : Laurent Khrâm Longvixay

Mariane Erard
mariane.erard@gmail.com
No Comments

Post A Comment