NL CONTEST 2018 : Les 5 nouveautés de cette 13ème édition

Alsacien pur souche (ou de coeur) et amateur de street culture, le NL Contest n'a plus de secret pour toi ? Mais as-tu remarqué les petites nouveautés de cette 13ème édition ? La team d'Hoko était sur le qui-vive pour partager avec toi les 5 petits plus de cette année !

Cette année encore la 13ème édition du NL Contest a fait trembler les murs du skatepark de la Rotonde. Sans pareil en Europe, ce festival de culture urbaine a fait venir à Srasbourg des riders de tous les horizons et des athlètes internationaux de renoms comme Julien Cudot (France) champion du monde en titre de Roller Street ou encore Keneth Tancre (Belgique) multiple champion en BMX Freestyle.

Au programme de ces trois jours de festivités : compétitions, performances, démonstrations mettant encore et toujours la street culture à l’honneur. Un air de déjà vu ? Que néni ! Des petites surprises attendaient les amateurs de sensations fortes et les curieux. On vous raconte le tout en 5 points.

  1. Un tout nouveau SkatePark, plus complet mis à disposition des plus grands riders

Et on commence par des détails pratiques, car c’est dans un SkatePark remis à neuf et customisé pour l’occasion que les riders ont pu s’affronter tout au long du weekend. A l’initiative du constructeur Hoverall, de nouveaux modules sont venus embellir le SkatePark de la Rodonde. Ce qui a notamment permis au contest de mini rampe à Spine de se dérouler cette année dans le backyard. Cet espace annexe traditionnellement utilisé pour faire découvrir la culture urbaine aux plus novices devient, lui aussi, un lieu de compétition à petite échelle. Ces nouvelles installations ont donné aux riders l’occasion de s’envoler tout en technicité sur la double MiniRampe.

2. Une programmation musicale de qualité

Qui dit NL Contest, dit proposition musicale de qualité. Nouveauté pour cette 13ème édition, deux fois plus de vibes et de plaisir, puisque la programmation ne s’est pas tenue sur un mais deux jours !

Comme le veut la tradition, c’est sur les planches de la grande scène que de jolies têtes d’affiches ont défilé cette année encore. Les premières parties assurées par les beats et rimes croustillants de Salad’ Tomat’ Onion et les MC’s à l’ancienne de Strasbourg All Stars ont échauffé le public comme il se doit. Une mise en bouche nécessaire pour la venue des artistes suivants : le grand retour sur scène après 5 ans de silence du groupe britannique Foreign Beggars et, les légendes françaises issues de la Fonky Family, Don Choa et DJ Djel.

3. Atelier d’initiation au beatmaking

Pour cette 13ème édition, la musique électro s’intègre à la street culture et c’est signé Longevity Music School. C’est dans le cadre du OFF à la Kulture que cette école de musique d’un autre genre a proposé un atelier de beatmaking : sur un format de deux heures, les participants ont pu découvrir une installation interactive et réaliser leurs propres beats tout en découvrant le logiciel Ableton Live via des contrôleurs push. Également présent sur le backyard du site principal, les festivaliers ont pu eux aussi, s’initier à l’art méticuleux de la composition sur ordinateur.

4. Un nouvel espace accrobatique dédié au Street Workout Freestyle

C’est une véritable démonstration de force, d’équilibre et de souplesse qui s’est déroulée dans le tout nouvel espace de Street Workout installé pour l’occasion par le jeune club Artcorps Streetworkout. Cette discipline émergente à mi chemin entre gymnastique suédoise et musculation a su s’adapter au monde urbain et ce week-end en a été le parfait exemple. C’est notamment le dernier jour du NL qu’a été organisé une compétition Street Workout prenant la forme de battles. Les festivaliers ont vu défiler une succession d’enchaînements créatifs et de figures physiques, le tout sur des beats urbains qui ont transformé cette compétition en véritable session freestyle.

5. Manger et s’hydrater, beaucoup plus facilement (miam) 

Chercher tout au fond de ses poches pour dénicher le jeton manquant pour enfin déguster un bon burger ? Fini les portefeuilles encombrants et les petites pièces en plastique. Cette année, le NL se met au digital en proposant aux festivaliers une nouvelle solution de paiement : il s’agit de l’application Lyfpay qui permettra de payer ses consommations via une application mobile. Plus rapide, plus facile, plus de temps pour chiller entre amis ou en famille.

Une belle 13ème édition parsemée de quelques nouveautés et de quelques gouttes de pluie qui n’ont certainement pas effrayé les riders et festivaliers. La barre sera haute pour l’année prochaine !

Texte : Mariane E et Sophie P | Photographies : Laurent Khrâm Longvixay

Mariane Erard
mariane.erard@gmail.com
No Comments

Post A Comment